logo
La nature vous appelle, vous rêvez de prendre de la hauteur, de vous rafraîchir dans les eaux turquoises des canyons de Provence ou tout simplement découvrir des lieux magiques, Sud Est Escalade est là pour vous accompagner dans vos activités nature, en escalade, en canyoning ou encore en randonnée.
808 chemin de Coulombe Le Flayosquet 83300 Draguignan
(+33) 0.6 15 40 64 78

Le Var compte plus de 9000 km de ruisseaux, rivières et fleuves, dont 3800 km restent en eau toute l’année.

L’Argens est le fleuve principal avec près de 120 km et est alimenté principalement par : l’Issole, le Caramy, la Bresque, l’Aille et la Nartuby.

On peut citer également les fleuves de l’ouest du département : le Gâpeau, la Reppe, le Las, la Giscle.

Richesse biologique des milieux aquatiques

Les cours d’eau et zones humides constituent des refuges pour de nombreuses espèces animales, certaines typiquement méditerranéennes, et d’autres caractéristiques des milieux frais, communément présentes dans les alpes par exemple.

Parmi les plus emblématiques, nous pouvons citer : l’anguille, le Barbeau méridional, la Cistude d’Europ (tortue aquatique), l’Agrillon de Mercure (libellule) et de nombreux amphibiens.

La végétation aquatique des cours d’eau et des zones humides inondables assurent également de nombreuses fonctions. Préserver ces écosystèmes permet de protéger la ressource en eau et les usages qui y sont liés.

Les rivières et cours d’eau du var sont caractérisés par une très forte saisonnalité avec des débits importants à l’automne et au printemps et des débits faibles voire inexistant en hiver et surtout en été.

Les cours d’eau situés à l’ouest d’une ligne Draguignan/Toulon s’écoulent sur un sol calcaire très perméable qui assure un important remplissage des nappes phréatiques et sont peux soumises aux crues (sauf en cas de période de pluie exceptionnelle).

Les cours d’eau situés à l’est de cette ligne s’écoulent à contrario sur un sol cristallin peu perméable et sont donc soumises à des variations de débit importantes et parfois très rapides.

La gestion

Dans le Var, la très grande majorité des berges est privée. A ce titre, le riverain d’un cours d’eau est propriétaire des berges jusqu’au la moitié du lit.

Le Code de l’Environnement impose un cadrage règlementaire à ce propriétaire avec des droits, droit de pêche par exemple, mais aussi des obligations telles que l’entretien de ses berges.

Cependant, parfois, des structures publiques se substituent à ces mêmes riverains. Elles prennent alors en charge la gestion des rivières lorsqu’il existe des enjeux humains et/ou environnementaux importants et que les travaux dépassent les compétences de ces riverains.

Aujourd’hui, la loi MAPTAM du 27/01/2014 et celle sur la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (loi GEMAPI) assurent un encadrement règlementaire à la gestion des cours d’eau qui est confiée aux structures intercommunales.

En période estivale, le niveau des eaux est très bas. Or, c’est à cette période que la population et les activités touristiques augmentent dans la région. La demande en eau potable devient alors plus importante et les rejets des stations d’épurations dans les rivières s’accentuent. Il est donc difficile mais primordial de préserver une ressource en eau de bonne qualité et en quantité suffisante pour garantir son utilisation pour l’alimentation en eau potable, pour les besoins agricoles ou encore pour les loisirs, tels que la baignade, la pêche ou le canyoning